Colloque "Vivre et vieillir en bonne santé, l'innovation juridique dans une société innovante 4.0"

Colloque "Vivre et vieillir en bonne santé, l'innovation juridique dans une société innovante 4.0"

Musée d'Art Moderne de Saint-Etienne
Rue Fernand Léger
42270 Saint-Priest-en-Jarez.

Colloque Master 2 droit des affaires appliqué au monde de la santé / CERCRID (UMR 5137)

Dans une société qui, de manière inédite dans l’histoire de l’homme, se  caractérise par la révolution numérique, le vieillissement de la population et la progression des déserts médicaux, la société réagit par la création de nouvelles agences, par la production d’études d’impact, d’enquêtes, de statistiques économiques, scientifiques, médicales, sociologiques. Une multitude d’articles  inonde quotidiennement la presse généraliste, et spécialisée. Mais, il est un domaine délaissé, celui de l’enjeu juridique, national et européen, qui mérite d’être approché sous une forme globale et non plus séquencé en un triptyque.

L’approche globale des soins, avec et par le numérique, pour accompagner l’homme tout au long de sa vie, quel que soit le lieu où il se trouve, tel est l’enjeu d’aujourd’hui, auquel la science apporte des solutions, mais dont la mise en œuvre est conditionnée par un encadrement et sécurisation juridique.

Tous les acteurs de santé, fabricants de produits innovants, établissements et professionnels de santé, patients et consommateurs, assureurs, financeurs, autorités, Gouvernements, Union européenne, sont concernés au plus haut point. Une frénésie s’empare du secteur économique et semble s’engager à marche forcée vers un nouveau modèle de santé.

L’Union européenne, qui n’a dans le domaine santé, qu’une compétence d’appui vis-à-vis des Etats, joue néanmoins un rôle de plus en plus fort auprès des Etats membres. Les questions transversales du numérique de la santé de l’environnement sont au cœur de ses préoccupations et de sa politique de financement (cf. rapport 2015 sur la politique de concurrence). Les Etats membres toutefois avancent encore en ordre dispersé, forts de leur souveraineté dans l’élaboration de leur politique de santé.

Les réflexions prévues pendant ces deux journées ont pour but de permettre aux différents acteurs de s’exprimer tant sur l’évolution globale du modèle, sur l’encadrement juridique du big data en santé, allant de la collecte de données à la décision par une forme d’intelligence artificielle, sur la vie, la santé et le vieillissement de la personne, que sur sa mise en œuvre concrète par les acteurs rassemblés autour de l’être humain, devenu le cœur du système, après avoir été jusqu’alors un maillon de la chaîne.

Ces approches conduisent à identifier les blocages et freins dans la mise en place de cette vision, et proposer des axes de progression en procédant à une étude de la littérature, à une enquête de terrain sur les méthodes et outils .

Programme à venir prochainement...

 

Contacts

Béatrice ESPESSON
beatrice.espesson @ univ-st-etienne.fr

Localisation