Les recherches collectives

Les recherches collectives au CERCRID

Les recherches collectives en cours

Les recherches collectives menées actuellement au CERCRID (UMR 5137) sont les suivantes :

TRAPLANUM : Les nouvelles formes de travail via les plateformes numériques

Responsable scientifique : Emmanuelle MAZUYER

Financement : ANR

Recherche menée en collaboration avec Triangle (UMR CNRS 5206), le Centre de Droit des Affaires (EA 780) et Coactis (EA 4161), qui entend analyser les nouvelles formes de travail via les plateformes numériques. Le projet propose un état des lieux et une analyse pluridisciplinaire (droit, économie, gestion) du travail via les plateformes numériques, qui bouleverse les schémas tant économiques que juridiques, pour saisir les différents aspects et implications du phénomène de crowdworking.

Plus d'infos sur le projet de recherche TRAPLANUM

 

La technologie Blockchain : regards croisés sur une transformation des relations commerciales à l'ère du digital

Co-responsables scientifiques : Mouna MOUNCIF-MOUNGACHE, Nicolas BARBAROUX

Financement : Fondation Maison des Sciences de l'Homme

Recherche interdisciplinaire menée en collaboration avec le laboratoire GATE LSE (UMR 5824) croisant les regards de 3 champs disciplinaires : le Droit, l'Economie et l'Informatique. La problématique soulevée est la suivante : la technologie Blockchain ("chaîne de blocs") remet-elle en cause les formes de l'échange et nos modes de régulation à l'aube d'une économie digitalisée européenne ? Et pour aller plus loin, les blockchains annoncent-elles l'émergence d'un monde libertarien marqué par une réduction notoire de la puissance économique et régalienne des Etats ?

 

Présage : Promouvoir une vision pluridisciplinaire du risque d'infections nosocomiales au CHU de Saint-Etienne

Responsables scientifique : Mouna MOUNCIF-MOUNGACHE

Financement : Université Jean Monnet Saint-Etienne

Porteur de projet : CERCRID (UMR 5137)
Laboratoires associés : COACTIS (EA 4161), GIMAP (EA 3064)

 

La QPC en action. Identités et stratégies des parties

Co-responsables scientifiques : Mathieu DISANT, Pascale DEUMIER

Financement : Conseil constitutionnel

Recherche menée en collaboration avec l'Equipe Louis Josserand (EA 3707), portant sur les acteurs de la Procédure QPC (Question Prioritaire de Constitutionnalité), destinée à mieux connaître les "aspects sociologiques de la QPC", les acteurs de la QPC et l'évolution de leurs pratiques. Le choix a été fait de se concentrer, parmi ces acteurs, sur les parties, afin de mener une recherche sur les dimensions les moins visibles et les moins étudiées du contentieux.

 

La place de la coutume à Mayotte

Co-responsables scientifiques : Etienne CORNUT, Hugues FULCHIRON, Elise RALSER, Aurélien SIRI

Financement : GIP Mission de Recherche Droit et Justice

Porteur principal du projet : Equipe de recherche Louis Josserand de l'Université Lyon 3. En collaboration avec le LARJE (EA 3329 - Université de Nouvelle-Calédonie), le CRJ (EA 14 - Université de La Réunion) et le CERCRID (UMR 5137). Si le processus de départementalisation n’a pas remis en cause le principe de la compétence de la coutume, la volonté « d’accompagner » cette évolution a conduit le législateur, essentiellement depuis 2001, à diverses adaptations touchant au domaine matériel du statut local, à son encadrement par les droits et libertés fondamentaux et à la compétence juridictionnelle. Cette recherche a pour objet d’étudier de quelle façon ces principes sont mis en pratique, à la fois par les justiciables et par les praticiens du droit, de manière à mieux connaître la coutume elle-même, la façon dont son application est appréhendée, vérifier si cela contribue ou non à une meilleure compréhension d’une République qui se veut laïque, dans un territoire marqué par de fortes tensions sociales.

 

Les recherches collectives achevées

Consulter la liste des rapports de recherche du CERCRID de 1985 à 2020